Quelles sont les conditions à remplir pour Obtenir un crédit à Lausanne?

Un prêt personnel est demandé afin de disposer d’une somme d’argent que l’on peut utiliser librement, sans avoir à justifier la dépense auprès de l’établissement de crédit qui le délivre.

En général, l’objet d’un prêt est une dépense importante, comme l’achat d’une voiture neuve ou d’occasion, ou la rénovation de la maison, voire l’achat de meubles. Mais ces dernières années, la culture financière des Italiens a changé, et l’achat avec l’utilisation d’un prêt est devenu une habitude, de sorte que maintenant vous demandez un prêt même pour de petits montants et des fins telles qu’un voyage ou des vacances, une dépense médicale, une chirurgie ou des dépenses universitaires.

Conditions d’obtention d’un prêt

Si vous pouvez prétendre à un prêt, la procédure n’est pas aussi longue qu’une hypothèque. Avant de s’exposer et d’accorder un prêt, l’institution de prêt ou l’intermédiaire financier évalue que le demandeur remplit certaines conditions essentielles qui garantissent, au moins sur le papier, que la somme pourra être remboursée à temps. Les exigences pour pouvoir obtenir le prêt sont différentes selon le type de financement, et chaque banque a les siennes, afin de maintenir les défauts de paiement en dessous d’un certain niveau. Cependant, il en existe trois essentielles qui doivent toujours être respectées : l’âge du demandeur, qui doit être compris entre 18 et 70 ans (bien que certaines banques et sociétés de financement proposent des financements pour les plus de 70 ans) ; un revenu démontrable ; la propriété d’un compte bancaire.

D’autres paramètre pour obtenir un crédit

Il existe également d’autres exigences, qui peuvent varier d’un cas à l’autre. L’une d’entre elles est le « credit scoring », une méthode statistique qui mesure la solvabilité d’un client sur la base d’un système qui aide les intermédiaires financiers à accélérer l’approbation des prêts. La solvabilité du demandeur est également évaluée sur la base du rapport entre l’annuité de remboursement et le revenu du demandeur, qui ne doit généralement pas dépasser 30 %. En outre, le CRIF, le Bureau Central des Risques, est consulté lorsque tout défaut ou retard de remboursement de prêts antérieurs par le demandeur est signalé. Le CRIF est l’une des bases de données appartenant aux systèmes d’information sur le crédit (SIC), capable de fournir des informations sur les personnes qui accèdent au crédit fourni par les différentes banques et institutions financières. Il enregistre non seulement l’ouverture du prêt mais aussi les échéances convenues, le remboursement, le nombre d’échéances impayées et la résolution ou non du défaut de paiement.

Faites gaffe au CIRF

Être signalé par le CRIF n’est pas une bonne carte de visite, car cela compromet le succès de la demande. Au contraire, la solvabilité représente la fiabilité économique et financière, et est fondamentale pour obtenir les bonnes conditions d’un prêt. Afin de limiter le risque de défaillance de l’emprunteur, la banque ou l’intermédiaire financier peut demander à l’emprunteur de présenter des garanties supplémentaires. C’est le cas, par exemple, des coobligés qui assument la responsabilité du remboursement du prêt en cas de défaillance du client. Ou une couverture d’assurance spécifique, dont la plupart ne sont pas obligatoires, mais qui permettent à la banque d’atténuer le risque. En revanche, les couvertures d’assurance deviennent obligatoires pour une autre formule de prêt alternative au prêt personnel.

L’employeur se porte en garant

Le prêt garanti par l’employeur pour les salariés ou par l’institution de retraite pour les retraités, et par le cinquième du salaire, permet de contourner l’obstacle d’un éventuel historique de crédit pas tout à fait clair. Les couvertures obligatoires requises dans ces cas sont le risque vie, si le propriétaire est garanti par sa pension, ou le risque emploi s’il est salarié.

Précisément en raison de sa nature plus « libérale », la cession d’un cinquième du salaire est assortie de taux d’intérêt plus élevés que ceux prévus par d’autres formes de financement.

Comment évaluer un prêt

La convenance d’un prêt doit tenir compte de certains aspects essentiels qui ne sont pas toujours évidents lors d’une première évaluation. Afin de trouver le prêt personnel le plus avantageux, il est nécessaire de prendre en compte deux valeurs avant de signer et d’accepter toute condition : le TAN et le TAEG : le taux annuel effectif global (TAEG) est le taux d’intérêt appliqué au capital financé, exprimé en pourcentage et sur une base annuelle : avec le capital mensuel, il déterminera la tranche de remboursement ; le taux annuel effectif global (TAEG) est la mesure, exprimée en pourcentage et sur une base annuelle, du coût réel du prêt. En effet, contrairement au TAEG, le TAEG est inclus dans les frais supplémentaires supportés par le client (par exemple, les frais d’enquête préliminaire). Calculez le TAEG de votre prêt à l’aide d’un outil de calcul. Lorsqu’on compare deux ou plusieurs offres, le TAEG est le meilleur élément de comparaison, car il prend en compte le coût global d’un prêt, y compris tous les frais accessoires qui sont généralement exclus du calcul du TAN. Il convient toutefois de rappeler qu’une comparaison du TAEG entre deux ou plusieurs prêts n’est possible que dans les mêmes conditions (montant financé et durée). Plus précisément, à montant financé égal, le TAEG diminue à mesure que la durée du prêt augmente, tandis qu’à durée égale, le TAEG diminue à mesure que le montant du prêt augmente.

Que se passe-t-il si vous ne payez pas ou si vous êtes en retard dans le paiement d’un acompte ?

Le fait de retarder ou, pire encore, d’omettre ne serait-ce qu’une seule échéance de remboursement d’un prêt peut avoir des conséquences qui varient en fonction de la gravité du manquement. Cependant, cela peut arriver à cause d’un oubli, d’un virement bancaire raté ou d’un moment de difficulté. Le principe est que le plan de remboursement et les règles qui le régissent sont définis individuellement par chaque société de financement ou établissement de crédit et doivent être clairement indiqués dans le contrat.   En général, le simple retard implique l’application d’intérêts moratoires, qui sont appliqués à partir du jour suivant le jour de l’échéance et selon le pourcentage indiqué dans le contrat. En revanche, l’étape suivante après un manquement plus grave, tel que l’omission de plusieurs versements, conduit à la résiliation du prêt avec ce que l’on appelle la résiliation unilatérale du contrat, un droit que l’établissement de crédit ou l’intermédiaire financier peut exercer de droit à l’encontre du client débiteur.

Un client qui manque un paiement échelonné risque également d’être signalé comme mauvais payeur et de voir son nom figurer dans le registre central des risques, avec pour conséquence une aggravation de sa situation de crédit et une plus grande difficulté à obtenir de nouveaux crédits.

Est-il possible de rembourser un prêt avant son échéance ?

La loi établit le droit pour le consommateur de rembourser par anticipation tout ou partie du capital restant avant l’expiration du contrat, à tout moment. Dans ce cas, la société de financement ou la banque peut appliquer la pénalité de remboursement anticipé, c’est-à-dire les frais que l’emprunteur doit payer au créancier s’il décide de rembourser le prêt avant la date d’échéance.

La pénalité à payer est calculée sur la partie résiduelle du prêt ou en tout cas remboursée par anticipation et est fixée à un taux réduit de

  • 1% si la durée résiduelle du prêt est supérieure à un an ;
  • 0,5% si la durée résiduelle est égale ou inférieure à un an.

En général, le remboursement anticipé permet une économie sur les intérêts résiduels qui est d’autant plus faible que la durée du prêt est déjà longue.

Comment trouver le prêt le moins cher

Il existe différentes conditions pour un prêt, en fonction des caractéristiques du financement et du canal que vous choisissez pour l’ouvrir et le gérer. En général, un prêt en ligne garantit les taux les plus bas, précisément parce que l’ouverture peut se faire à distance et que la gestion est renvoyée au titulaire par les canaux numériques de la banque ou de la société de financement. Pour pouvoir décrocher un prêt aux meilleures conditions, la meilleure solution est de s’en remettre à un comparateur certifié, vous pourrez ensuite procéder à la demande de devis. Voir https://www.credit-conseil.ch/suisse/lausanne/ et vous en saurez plus sur comment obtenir un crédit !

 

Conditions à remplir pour demander un prêt hypothécaire bancaire

Les exigences varient selon les institutions bancaires et les types de financement choisis. Mais d’une manière générale, voici les conditions à remplir pour obtenir un prêt hypothécaire bancaire. Conditions requises pour un prêt hypothécaire : DEMANDEUR

Âge minimum de 25 ans

Il existe des institutions qui peuvent vous offrir un prêt hypothécaire dès l’âge de 18 ans, à condition que vous mainteniez une relation de travail active.

Âge moyen maximal à 60 ans

L’âge maximum pour demander un prêt hypothécaire varie de 54 à 84 ans, selon l’établissement bancaire et la durée demandée. L’âge maximum tient également compte de la durée que vous choisissez, puisque les deux (âge et durée) ne peuvent dépasser un certain âge. Par exemple, votre âge plus la durée demandée ne doivent pas dépasser 70 ans, c’est-à-dire qu’avant vos 70 ans, la durée du prêt hypothécaire doit avoir pris fin. Rapport de travail actuel de 1 à 3 ans (ancienneté de travail)

Ce temps peut être demandé de deux manières :

Ajoutez l’ancien emploi si vous avez récemment changé d’entreprise. Dans votre emploi actuel, vous devez respecter une certaine continuité (entre 3 et 6 mois). Travailler pour la même entité sans interruption.

Exigences-crédit-banque

En outre, dans certaines institutions, le type d’emploi que vous avez est également pris en compte. Les personnes qui travaillent de manière indépendante doivent justifier de plus d’années dans la même activité économique que celles qui sont salariées. Pour les prêts qui sont traités en cofinancement, les exigences sont conformes aux stipulations de ces institutions.

Preuve de revenus

Dans chaque institution, le revenu à prouver est fonction du régime de financement à demander. Le revenu mensuel minimum varie entre 9 000 et 20 000 CHF. Toutes les institutions n’exigent pas un revenu minimum pour approuver le prêt hypothécaire, mais il est nécessaire de prouver que vous avez une stabilité économique et que vous pouvez payer votre prêt hypothécaire sans dépasser votre capacité d’endettement.

Antécédents positifs en matière de crédit

Un examen de votre historique de crédit est effectué afin de s’assurer que vous avez un bon historique de crédit auprès du Bureau de crédit. Certaines institutions autorisent le soutien d’un garant avec un bon score, au cas où vous n’auriez pas de référence de crédit.

Un peu d’Histoire

Cette exigence n’est indispensable que pour certaines banques. Vous devez prouver que vous êtes à votre adresse actuelle depuis 1 à 3 ans.

Assurance

Certaines banques exigent qu’avant de signer le contrat de crédit, vous ayez déjà une assurance dommages, ainsi qu’une assurance vie et chômage qui vous couvre, vous et vos biens. Il ne s’agit pas d’une double procédure, ce sont celles qui seront valables pendant toute la durée de votre crédit.

Documents à fournir pour demander un prêt hypothécaire

Il s’agit de la documentation générale que vous devez prendre en compte lorsque vous demandez un prêt hypothécaire à la banque.

Formulaire de demande de prêt hypothécaire.

Une pièce d’identité officielle en cours de validité :

  • Carte d’identité nationale
  • Passeport,
  • Carte d’identité militaire,
  • Si vous êtes étranger,
  • Formulaire d’immigration.
  • Copie certifiée conforme de l’acte de naissance.
  • Justificatif de domicile : reçu des paiements domiciliaires (téléphone, électricité, eau, taxe foncière, gaz, etc.) dont la date d’émission ne dépasse pas 3 mois.
  • Formulaire d’autorisation et de consultation du bureau de crédit.

Preuve de revenus salariés :

  • Recettes salariales ou honorifiques.
  • Preuve d’emploi de l’entreprise.
  • Contrat à durée indéterminée.
  • Preuve d’un revenu indépendant :
  • Registre des contribuables fédéraux (RFC).
  • Enregistrement auprès du ministère des finances.
  • Déclarations fiscales partielles et annuelles.
  • Les états des revenus déclarés.
  • Les relevés bancaires.
  • Exigences en matière de crédit hypothécaire : LOGEMENT
  • exigences-logement-crédit-banque-crédit
  • Usage résidentiel exclusif.

Respecter les prix minimum ou maximum spécifiés par l’institution financière, quel que soit le type de bien. Le lieu est déterminé par chaque institution bancaire.

Disposer de tous les services :

  • Electricité,
  • Drainage,
  • eau,

Être libre de tout privilège ou problème juridique.

En cas de demande de cofinancement, le bien doit être inscrit dans le catalogue proposé par l’institution.

  • Documents relatifs au logement
  • Une fois la demande autorisée, les documents suivants sont requis.
  • Évaluation
  • Contrat de vente enregistré au registre public de la propriété, avec le nom du propriétaire actuel.
  • Acte de propriété.
  • Facture de la taxe foncière.
  • Plans architecturaux de la maison (au cas où la demande porte sur l’achat d’un terrain et la construction).
  • Identification du vendeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code